La mère défend le "geste d'amour" du père — Enlèvement de Tizio

Bébé enlevé à Toulouse par son père

Me Sara Khoury est l'avocate de la mère du petit Tizio enlevé le 5 janvier par son père. Capture d'écran vidéo La Dépêche

Il a repéré la voiture du père dont le signalement et l'immatriculation avaient été donnés dans l'alerte enlèvement déclenchée par le ministère de la Justice.

Le père de l'enfant, qui avait enlevé son fils de l'hôpital Purpan où il était pris en charge, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, avec obligation de se présenter à la gendarmerie une fois par semaine, et interdiction d'approcher son fils en l'absence d'un tiers.

Il est poursuivi depuis lundi 8 pour "soustraction d'un mineur par ascendant" et "privation de soins et d'aliments".

Dans un communiqué, lu par son avocate, Sara Khoury, devant l'hôpital des enfants et relayé par La Dépêche du Midi, la maman se montre compréhensive.

Mais la maman de petit garçon a également tenu à préciser que pour elle, l'enlèvement de Tizio était "un geste d'amour d'un père pour son fils". "Elle se dit " rassurée " car " a priori, cet incident n'a pas eu d'effet dur l'état de santé du petit ". Elle prend par ailleurs la défense de son ex-compagnon en considérant l'événement comme " un geste d'amour d'un père pour son fils ".

Dans un communiqué, l'avocate explique que "la famille aspire à retrouver du calme pour accompagner au mieux Tizio dans son parcours de soins et laisser l'équipe de l'hôpital Purpan élaborer avec les parents un projet médical en toute sérénité".

Dernières nouvelles