Les Métallos d'ABI rejettent l'offre de l'employeur — Bécancour

Le syndicat des Métallos a érigé des roulottes à l'extérieur de l'Aluminerie de Bécancour inc

Le syndicat des Métallos a érigé des roulottes à l'extérieur de l'Aluminerie de Bécancour inc

Il espère plutôt convaincre l'employeur de revenir à la table de négociation.

Moins de 24 heures avant le lock-out, les travailleurs syndiqués ont rejeté à plus de 80 % la dernière offre patronale de renouvellement de convention collective.

Après avoir communiqué les résultats du vote des membres, le syndicat des Métallos a affirmé qu'il n'avait pas encore l'intention d'exercer le droit de grève et a lancé un appel à la négociation. " C'est un changement important que de passer d'un régime à prestations déterminées où l'employeur assume les risques à un régime RRFS où le risque est assumé par le travailleur". Cela n'a pas fonctionné, a indiqué Clément Masse.

La question du respect de l'ancienneté dans les mouvements de main-d'oeuvre est aussi en litige. Encore une fois, on a essayé d'agir de façon unilatérale. En plus des 1030 travailleurs, de nombreux emplois indirects dépendent de cette usine.

Dernières nouvelles