Libye : l'ONU veut la fin de la transition en 2018

BCE  Jeffrey Feltman: L'ONU met son expertise au service des prochaines municipales

Libye: L'Onu aidera à l'organisation d'élections cette année

Le responsable onusien a souligné le soutien officiel de l'ONU au processus de référendum constitutionnel, tout en respectant la souveraineté de la Libye et les décisions prises par le peuple libyen pour parvenir à une solution politique globale, indiquant qu'il rencontrera le secrétaire général des Nations unies pour ce week-end, afin de l'informer des résultats de ses entretiens avec le président du Conseil présidentiel, Fayez al-Sarraj. L'accord politique inter-libyen de 2015 "reste le seul cadre viable pour mettre fin à la période transitoire", a conclu Jeffrey Feltman.

Les Nations unies aideront la Libye à organiser des élections cette année afin de rétablir la stabilité dans le pays, a déclaré mercredi à Tripoli Jeffrey Feltman, secrétaire général adjoint de l'Onu chargé des affaires politiques.

Malgré cela, Jeffrey Feltman a reconnu que le parcours était encore long. Il a particulièrement mis en exergue l'appui substantiel apporté par la Tunisie à la Mission de l'ONU pour la Libye (UNSMIL) ce qui lui a permis d'enregistrer des progrès significatifs dans la mise en œuvre du plan adopté en vue d'aboutir à une solution politique et de réunir les conditions favorables à la tenue d'élections législatives et présidentielles. Il effectue une visite en Tunisie et en Libye, qui devrait se poursuivre jusqu'à vendredi. Depuis lors, elle est confrontée à une insécurité persistante. Le GNA est installé à Tripoli mais peine à asseoir son autorité sur l'ensemble du pays, notamment en raison de la présence d'une autorité parallèle dans l'Est.

Son économie, qui repose essentiellement sur le pétrole, est en ruine.

Dernières nouvelles