Meurtre de Sophie Lionnet à Londres : les premiers aveux des meurtriers présumés

Troyes. Premiers aveux des meurtriers présumés de la jeune fille au pair retrouvée morte à Londres

Meurtre de Sophie Lionnet: le couple avoue avoir voulu faire disparaître le corps

Le corps de Sophie Lionnet, jeune fille au pair à Londres, originaire de Troyes, était retrouvé calciné dans le jardin d'une propriété dans le sud-ouest de la ville. Les autorités britanniques n'ont pas non plus communiqué sur les circonstances, supposées ou avérées, de la mort alors que les tabloïds britanniques évoquent un crime passionnel.

Selon le Figaro, les deux meurtriers présumés sont apparus hagards lors de leur audience, Sabrina Kouider étant même en pleurs. Ouissem Medouni, en sweat-shirt bordeaux, a lui marqué une pause avant de plaider coupable.

Le procès du couple doit débuter le 19 mars prochain. La mort de la jeune fille avait provoqué l'émotion dans la communauté des jeunes filles au pair qui travaillent au Royaume-Uni.

Début octobre, une marche silencieuse en hommage à Sophie Lionnet avait rassemblé une trentaine de personnes, membres de sa famille et amis, dans le quartier où elle vivait.

"Elle nous disait que ses employeurs ne l'avaient pas encore rémunérée, qu'une fois qu'ils l'auraient rémunérée, elle rentrerait [.] À chaque fois ils rajoutaient du temps, des excuses, et finalement ils ne l'ont pas laissée rentrer", avait-elle dit.

Dernières nouvelles