Avec Macron les immigrés clandestins seront de plus en plus nombreux — Wauquiez

Laurent Wauquiez accuse dimanche le gouvernement de raconter aux Français un monde virtuel bien éloigné de leur vie quotidienne

Laurent Wauquiez accuse dimanche le gouvernement de raconter aux Français un monde virtuel bien éloigné de leur vie quotidienne

Dans le JDD, le président du parti Les Républicains invite la présidente LR du conseil régional d'Île-de-France à ne "pas se faire uniquement entendre pour critiquer sa propre famille". Pour ce qui est de la réduction de la vitesse sur les routes, " que le gouvernement investisse pour sécuriser les routes, au lieu de prendre une mesure de pur affichage!

Quand on a une voix qui porte, comme Valérie, c'est une qualité mais aussi une responsabilitéDans l'hebdomadaire, Laurent Wauquiez estime que "quand on a une voix qui porte, comme Valérie, c'est une qualité mais aussi une responsabilité". Mais autant il est passé maître dans l'art de la communication virtuelle, autant il est bien timoré quand il s'agit de passer aux actes.

"Laurent Wauquiez semble avoir étudié point par point la stratégie d'Emmanuel Macron et ses moindres décisions". Les ordonnances sur le Code du travail? Avec le recul, les avancées pour les employeurs sont très faibles. La violence contre les policiers? La lutte contre le travail détaché?

Autre clivage entre Les Républicains et La République en marche: l'immigration. Avec Emmanuel Macron, les immigrés clandestins resteront sur notre sol. "Il regrette qu'" on s'attaque à l'asile, mais pas à l'ensemble de la politique migratoire ".

Dans cet entretien, Laurent Wauquiez a également épinglé le projet de loi sur l'asile et l'immigration que devrait adopter le Conseil des ministres dans les deux mois.

Augmentation du nombre de reconduites à la frontière, allongement de la durée de rétention des étrangers, renforcement des mesures d'intégration: le gouvernement envisage de réformer la politique migratoire, à la fois plus digne dans l'accueil des étrangers ayant obtenu l'asile, et plus stricte dans la reconduite des déboutés.

Enfin, sur la laïcité, Laurent Wauquiez "attend toujours [le] grand discours sur la laïcité, accusant le président de la République de "fuir" le sujet". "Que je sache, aucun Français n'est mort victime de la radicalisation de la laïcité!" explique-t-il.

Mais le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes de préciser: "Les gens qui composeront [mes] équipes ne seront pas les représentants de telle ou telle écurie". La radicalisation qu'il faut combattre, c'est celle de l'islamisme.

Dernières nouvelles