Collomb veut " accueillir les réfugiés, mais pas tous les migrants économiques "

Loi Immigration: les points qui crispent

Avant la discussion du projet de loi déjà controversé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a réaffirmé la fermeté du gouvernement. Plus

Alors que le gouvernement finalise son projet de loi sur l'asile et l'immigration, Gérard, Collomb, ministre de l'Intérieur, défend aujourd'hui les grandes lignes de la nouvelle législation à venir, en dépit des nombreuses critiques émanant des associations d'aide aux réfugiés. Gérard Collomb juge ce texte "totalement équilibré".

Le texte sera présenté en conseil des ministres fin février.

Gérard Collomb affiche sa fermeté.

Ainsi, sur le doublement de la durée de rétention administrative prévue par le texte, il annonce la création de "200 places d'ici à la fin du mois de janvier et 200 autres en 2018". Mais selon le ministre de l'Intérieur, les parlementaires peuvent proposer "d'amendement" mais il " n'est pas question de changer d'orientation", a-t-il prévenu. "Ma méthode, c'est de jouer la transparence", notamment, précise-t-il, "vis-à-vis des groupes de l'opposition qu'[il va] d'ailleurs recevoir".

Dernières nouvelles