Israël détruit un "tunnel d'attaque" du Hamas à Gaza

Un tunnel d'attaque du Hamas qui entrait dans le territoire israélien et qui a été détruit par l'armée israélienne le 10 décembre 2017

Un tunnel d'attaque du Hamas qui entrait dans le territoire israélien et qui a été détruit par l'armée israélienne le 10 décembre 2017

Le lieutenant Jonathan Conricus, porte-parole de l'armée israélienne, a annoncé hier dimanche, la destruction par l'armée d'un tunnel attribué au groupe islamiste Hamas qui contrôle le territoire palestinien de Gaza depuis 2007.

Le point de passage Kerem Shalom voit quotidiennement des centaines de camions transporter des médicaments, de la nourriture et des boissons dans la bande de Gaza et est une source majeure pour l'aide humanitaire de l'enclave côtière, qui est soumise à un blocus à la fois par Israël et l'Egypte.

L'opération a été coordonnée avec l'Egypte.

Depuis 2014, Israël, qui avait découvert et détruit une trentaine de tunnels pendant la guerre avec le Hamas, a établi comme priorité la neutralisation des tunnels souterrains perçus comme une menace. "L'organisation terroriste Hamas est responsable de toute activité à l'intérieur et en provenance de la bande de Gaza", affirme-t-elle. Bien qu'ils n'aient pas atteint de secteurs résidentiels, ces infiltrations ont pris de court les autorités israéliennes, ayant entraîné la mort de cinq soldats dans une attaque.

Le passage frontalier a été fermé jusqu'à nouvel ordre.

Des dizaines de roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza en direction du sud d'Israël, et 16 Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne, 14 dans des affrontements, et deux dans des frappes de représailles sur Gaza. Mais pour Israël, elle constitue une étape particulière marquée par l'utilisation d'une technologie de pointe.

Dernières nouvelles