Ne vous retenez jamais d'éternuer ou sinon…

Se retenir d'éternuer un acte dangereux selon les médecins

Eternuer. "Ne vous retenez pas !" : l'alerte de médecins anglais

Tant pis pour eux, laissez-vous aller!

Ils y détaillent la récente expérience d'un Anglais de 34 ans qui s'est retrouvé aux urgences avec une fracture du fond de la gorge. Imaginez l'étonnement de médecins britanniques lorsqu'un jeune homme est venu consulter pour cette raison... après avoir éternué.

Ce dernier, dont on ignore le nom, avait pour habitude de se retenir d'éternuer en se pinçant le nez tout en serrant la bouche.

En essayant de contenir son éternuement, le patient a ressenti un claquement au niveau du cou suivi d'un gonflement.

Inquiet par ces symptômes, le trentenaire s'est rendu de lui-même à l'hôpital quelques heures après l'incident.

Lors de son examen par les médecins, ils ont pu remarquer et entendre des craquements depuis le cou jusqu'à la cage thoracique du patient. Ils n'ont pas pris la situation à la légère: pour prévenir d'éventuelles complications graves, l'homme a été hospitalisé pendant sept jours, durant lesquels il a été nourri par sonde et placé sous antibiotiques. La rupture spontanée du fond de la gorge est rare et elle est généralement provoquée par un traumatisme dû à des vomissements, des nausées ou des quintes de toux.

"Arrêter un éternuement en bloquant les narines et la bouche est une manœuvre dangereuse qui devrait être évitée", note le site topsanté qui rapporte les explications à la BBC de l'équipe ORL du Leicester Royal Infirmary, où l'homme a été soigné. Il peut conduire à de nombreuses complications telles que du pseudomediastinum (de l'air emprisonné dans la poitrine entre les deux poumons), une perforation de la membrane tympanique (le tympan qui est perforé) et même la rupture d'un anévrisme cérébral.

Dernières nouvelles