110 personnalités signent une tribune réclamant une réforme urgente de la GPA

110 personnalités signent une tribune réclamant une réforme urgente de la GPA

110 personnalités signent une tribune réclamant une réforme urgente de la GPA

Dans une tribune publiée par Le Monde, mardi 16 janvier, 110 signataires, parmi lesquels Elisabeth Badinter, l'historien Pierre Rosanvallon, l'ancienne secrétaire d'Etat Michèle André ou la sociologue Irène Théry, demandent une "réforme urgente" des lois de bioéthiques et un "débat serein, argumenté et informé".

Les signataires souhaitent que la GPA soit inclue dans le futur projet de loi qui pourrait être adopté en début d'année prochaine, notamment pour protéger les enfants nés de mères porteuses à l'étranger.

"Aujourd'hui, nous demandons une réforme urgente sur la transcription de la filiation, une implication de la France dans une convention internationale contre les atteintes aux droits des personnes, et un vrai débat de fond sur la GPA", résument-ils.
Ils ont des parents, hétérosexuels ou homosexuels.

"Les enfants nés par le recours à la GPA sont là (.), on ne peut plus les ignorer comme des fantômes et faire comme s'ils n'existaient pas", estiment les signataires, qui se présentent comme des associations de lutte contre l'infertilité et des citoyens engagés en faveur de l'égalité des droits.

A voir aussi: PMA, GPA: c'est quoi?

Les signataires évoquent également la nécessité de "lutter efficacement et avec détermination contre les dérives de la GPA et les mafias qui en profitent".

Dernières nouvelles