Dégâts humains et matériels (vidéo) — Tempête Friederike

Friederike

Les furies de cette tempête mortelle qui ravage l’Europe en images et en vidéo REUTERS Thilo Schmuelgen

Six personnes, dont deux pompiers, sont décédées dans des accidents provoqués par la tempête. Cette vitesse a notamment été enregistrée en Allemagne, Belgique et aux Pays-Bas. Venu de la mer du Nord, avec des vents soufflant à plus de 130 km/h, l'ouragan a provoqué un véritable chaos dans les transports, en particulier ferroviaires, et a causé des dégâts matériels considérables.

La compagnie ferroviaire Deutsche Bahn espérait jeudi soir un rétablissement du trafic à la normale durant le week-end.

"Un homme de 62 ans de Zwolle est mort après avoir été touché par une grosse branche", a-t-elle indiqué, précisant que la victime était sortie de son véhicule pour enlever une branche sur la route avant d'être mortellement frappée par une autre. Une automobiliste a été tuée par la chute d'un arbre à Grez-Doiceau, au sud-est de Bruxelles.

Des piétons balayés par des rafales de vent, des cyclistes mis à terre, un arbre arraché par les bourrasques.

Un train en Allemagne le 18 janvier 2018
Swen Pfoertner dpaUn train en Allemagne le 18 janvier 2018

Toujours outre-Rhin, les épreuves de qualification comptant pour le championnat du monde de saut à ski à Oberstdorf (sud) ont dû être annulées. Impossible pour les trains de circuler et de nombreux passagers sont restés bloqués sur les quais.

A l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, la compagnie KLM a annulé 260 vols.Dans le port de Rotterdam, des conteneurs sont tombés sous la violence du vent.

Les dégâts doivent être réparés, les voies dégagées, et le trafic grandes lignes "devrait reprendre de façon très hésitante" vendredi, selon lui.

La fédération allemande des sociétés d'assurances (GDV) a évalué vendredi à environ 500 millions d'euros les dommages causés par Friederike, considérée comme la plus violente tempête en Allemagne depuis "Kyrill" il y a onze ans. Quelque 3000 clients ont été privés d'électricité dans le nord du pays, où la vigilance orange pour vents violents a été levée dans la matinée. La dépression tempétueuse n'ayant pas fait l'objet d'une vigilance sur les îles Britanniques, les services irlandais et britanniques n'ont pas eu à la nommer, telle qu'"Eleanor" du 2 et 3 janvier 2018 appelée "Carmen" sur la liste française.

Dernières nouvelles