JO-2018: plus de 14.000 tests antidopage, les Russes ciblés

Tous sports- Tous sports- Avec plus de 14 000 tests en neuf mois le CIO espère des JO propres

Avec plus de 14 000 tests en neuf mois le CIO espère des JO propres

Ces athlètes ne sont cependant pas encore assurés d'une participation aux Jeux.

"Pour les athlètes restant dans le pool, d'autres conditions préalables ont été requises, comme d'autres contrôles avant les Jeux et la ré-analyse des échantillons conservés", précise encore le panel du CIO, secondé par un groupe de mise en application pour la délégation des athlètes de Russie (OAR). En raison du vaste scandale de dopage qui a secoué le pays, la Russie n'est pas autorisée à participer aux Jeux de PyeongChang.

Le cas de chaque athlète a été étudié en détail, après d'intenses semaines de travail du Comité d'examen indépendant. De plus, 51 entraîneurs et 10 personnels médicaux ont également été écartés par ce panel présidé par Valérie Fourneyron, ex-ministre française des Sports. Plus de 80% des 111 athlètes présélectionnés sont des athlètes qui "n'ont pas concouru aux Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi", a précisé le CIO pour lequel "cela indique qu'il s'agit d'une nouvelle génération d'athlètes russes".

Sur un total de 500 athlètes, le comité d'examen en a retenus 111.

Aucun des 42 athlètes sanctionnés et suspendus à vie par la commission Oswald du CIO "n'a été laissé dans le pool de présélection", a rappelé le CIO.

Ce nombre est appelé à être réduit d'ici le 27 janvier, date de la réunion d'enregistrement des délégations. "Le nombre, la portée et le ciblage spécifique de notre programme antidopage avant les Jeux confirment l'importance de contrôles ciblés et approfondis grâce à un effort mené en coordination avec l'Agence Mondiale Antidopage (AMA), les FI et les ONAD ainsi que notre mobilisation en faveur d'un sport plus propre à l'avenir". L'intégrité sportive des compétitions olympiques est essentielle et nous sommes déterminés à oeuvrer de concert avec nos partenaires afin que l'édition de PyeongChang 2018 permette à tous les athlètes intègres de concourir sur un pied d'égalité.

Dernières nouvelles