Macron soutient Merkel avant un vote crucial dimanche pour la chancelière

LE CHEF DES JEUNES SPD CONFIANT DANS LE REJET D'UNE GRANDE COALITION

Coalition allemande: les jeunes sociaux-démocrates mènent la fronde contre Martin Schulz

Angela Merkel espère que le statut quo qui dure depuis bientôt quatre mois prendra fin dimanche: les 600 délégués du SPD se réunissent en congrès extraordinaire pour décider si, oui ou non, ils participeront à une grande coalition avec elle.

Elle a relevé un "large terrain d'entente (avec le SPD, ndlr), notamment en ce qui est de l'engagement européen". Macron comptait sur une Merkel puissante " Ce que je peux simplement dire c'est que l'ambition que nous portons ne peut advenir seule et qu'elle a besoin de se conjuguer avec l'ambition allemande", a donc rappelé le chef de l'Etat.

"Je suis confiante sur ce chemin et je crois qu'au congrès du SDP, nombreux seront ceux qui œuvreront pour qu'on arrive à des négociations de coalition mais c'est la décision autonome et indépendante des sociaux-démocrates en Allemagne", a-t-elle ajouté.

"De son côté, Emmanuel Macron a souligné que la France aurait " besoin " de l'Allemagne pour réformer l'Europe".

Un groupe de 40 membres du Parti social-démocrate (SPD) a lancé un dernier appel afin que leurs collègues votent Oui à la formation d'une nouvelle grande coalition avec le bloc conservateur de la chancelière Angela Merkel, lors d'une conférence, ce week-end, a rapporté samedi l'agence de presse allemande (DPA). "La chancelière a une ambition européenne, les dirigeants du SPD ont manifesté une ambition européenne, et le texte commun en porte une". Une partie des conservateurs allemands sont en revanche plus réservés sur son projet européen pour plus d'intégration économique.

Cinquante-cinq ans après le traité de l'Elysée, la France et l'Allemagne signeront lundi une déclaration commune visant à conforter le couple franco-allemand et poser les jalons d'un nouveau traité, a déclaré vendredi Emmanuel Macron.

Dernières nouvelles