Un nouveau fair-play financier — UEFA

Vers une réforme du fair-play financier (presse)

FPF : l'UEFA prépare sa riposte...

Empêcher les clubs de dépenser sans compter pour s'offrir les meilleurs joueurs du monde: c'est l'objectif de l'UEFA, qui entend limiter dès la saison prochaine la différence entre achats et dépenses de joueurs à moins de 100 millions d'euros sur une saison, selon des informations du Parisien samedi soir.

La réforme phare: une limitation du déficit de la balance des transferts de chaque club (possiblement - 100M€).

Ces révélations interviennent au lendemain d'une interview du président de l'UEFA Aleksander Ceferin dans la presse suisse, annonçant notamment une "taxe de luxe" sanctionnant "un club qui dépense plus qu'il ne doit". Face à cette situation, l'UEFA a décidé d'agir et planche sur une nouvelle version de son fair-play financier d'après le quotidien régional Le Parisien. Une mesure qui l'été dernier aurait bloqué l'AC Milan, Manchester City ou encore le PSG dans leurs opérations de recrutement. L'institution désirerait aussi "encadrer l'endettement des clubs", "limiter les effectifs à 25 joueurs professionnels " ou encore réguler les partenariats entre un club et telle ou telle marque. Et puis il y a l'aberration du nombre de joueurs sous contrat. Là aussi nous pouvons fixer des limites. Les clubs devraient en savoir plus le 24 mai prochain lors d'un Comité exécutif de l'UEFA alors que des réunions de l'ECA, syndicat des clubs européens, auront lieu avant afin de dessiner au fur et à mesure le nouveau fair-play financier. Enfin, la dernière piste de travail inquièterait le PSG au plus haut point puisqu'il s'agirait d'une définition très précise des "parties liées ", qui viendrait entraver la collaboration avec quelques entreprises qatariennes (QTA, QNB, Ooredoo, beIN SPORTS).

Dernières nouvelles