ATR présente ses résultats 2017

L'avionneur toulousain ATR confirme sa bonne santé avec une année 2017 exceptionnelle

ATR a enregistré 113 commandes fermes en 2017

En 2017, FedEx Express a commandé 30 ATR 72-600, assortie de 20 options.

L'avionneur régional toulousain a devant lui un carnet de commandes lui assurant trois années de production. Le petit Poucet ATR, spécialisé dans les avions régionaux à turbopropulseurs et installé à côté du géant aéronautique, à Blagnac, vient de dresser le bilan de l'année 2017. "En 2017, ATR a vendu des appareils dans toutes les régions du monde, investissant de manière significative des marchés en croissance", a précisé le groupe.

Paralèllement, ATR a enregistré un chiffre d'affaires stable, à 1,8 milliard de dollars, pour 80 appareils livrés, soit autant qu'en 2016.

L'avionneur ajoute qu'il a renforcé son support client en 2017 en s'équipant de deux nouveaux simulateurs de vol. Deux simulateurs supplémentaires seront "bientôt" installés. Depuis sa création, ATR a vendu près de 1 700 appareils. De plus, 300 ATR sont désormais couverts par un GMA (accord de maintenance globale) une "étape majeure" selon le constructeur. Ses modèles équipent les flottes de quelque 200 compagnies aériennes réparties dans près de 100 pays.

Dernières nouvelles