Valérie Pécresse veut un congé paternité "obligatoire"

Valérie Pécresse veut un congé paternité

Valérie Pécresse veut un congé paternité "obligatoire"

Invitée de l'émission "Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI", hier, la présidente Les Républicains de la région Ile-de-France s'est dite "pour le congé paternité obligatoire ". Une situation "inadmissible" pour la ministre du Travail Muriel Pénicaud qui déclare dimanche 21 janvier dans Le Journal du Dimanche vouloir "élaborer un plan d'action" contre les inégalités salariales et supprimer d'ici à la fin du quinquennat.

Valérie Pécresse, qui a récemment affirmé avoir déjà " giflé un frotteur dans le métro", entend lutter contre le harcèlement dans les transports en commun d'Île-de-France. "Il y a encore des hommes qui s'autocensurent car c'est mal vu dans leur entreprise", a-t-elle détaillé, faisant part de sa volonté de mettre "les hommes et les femmes sur un pied d'égalité, pour que ça n'handicape pas les femmes".

"On ne peut pas rester les bras ballants face à une femme qui se fait agresser", a déploré Valérie Pécresse, ajoutant que ce renforcement de personnel est dû à une "présence humaine (...) insuffisante" dans les transports en commun. Valérie Pécresse a également précisé que la durée du congé paternité, actuellement de onze jours en France, pouvait également se "discuter ". "Le vrai sujet, c'est d'aller au plus près des besoins des familles et d'aider les femmes qui prennent des emplois où elles doivent voyager ou font des horaires décalés", a poursuivi l'ancienne députée des Yvelines.

Dernières nouvelles