Maghreb : Projet commun pour inscrire le couscous au patrimoine mondial de l'Unesco ?

Maghreb : Projet commun pour inscrire le couscous au patrimoine mondial de l'Unesco ?

Maghreb : Projet commun pour inscrire le couscous au patrimoine mondial de l'Unesco ?

Selon le Directeur du Centre national de Recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), Slimane Hachi, des experts maghrébins tiendront prochainement des réunions pour peaufiner le projet de classement de leur patrimoine culinaire commun, le couscous en l'occurrence, par l'UNESCO. "Le dossier du classement du couscous en tant que patrimoine universel est un projet commun aux pays du Maghreb ", comme l'a indiqué Slimane Hachi, force est de penser que les tensions entre l'Algérie et le Maroc seront apaisées le temps d'un. mets.

Le couscous reste un sujet extrêmement sensible dans la région.

Algérie et Maroc se disputent également la paternité de la culture " gnaoua", rendue en partie célèbre grâce à un festival à Essaouira (sud du Maroc) et dont le royaume chérifien a déposé une demande d'inscription sur la liste de l'Unesco. Le couscous remonterait à l'Antiquité, selon cette chercheuse.

Une chercheuse du CNRPAH, interrogée par l'APS affirme que le couscous aurait des origines antiques.

Plus contemporain, le plat a été importé en France, au début du XXe siècle, par les travailleurs immigrés venus d'Algérie, puis par les pieds-noirs, à l'indépendance de l'Algérie en 1962, le couscous est, ainsi, devenu l'un des plats favoris des Français.

Dernières nouvelles