Sofiane Zermani (Fiando) : pourquoi le rappeur risque la prison ferme ?

Le rappeur Sofiane

Le rappeur Sofiane

Deux tournages sans autorisation en moins d'un mois ont valu à celui qu'on appelle aussi Fianso, de son vrai nom Sofiane Zermani, de comparaître devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour "entrave à la circulation".

Le rappeur Fianso comparaissait ce lundi pour deux tournages sauvages à Aulnay-sous-Bois.

Devant les juges, Fianso, alias Sofiane Zermani, 34 ans, se montre beau joueur et prend toutes les responsabilités sur ses larges épaules.

Les scènes tournées sur l'A3 se retrouvent dans le clip Toka de l'album "Bandit Saleté", qui se serait déjà vendu à 100 000 exemplaires. Un coup de pub qui n'avait échappé à personne. Le rappeur était convoqué devant la justice pour avoir tourné les clips de "Toka" et "Pégase" sans autorisation. Le clip totalise 32 millions de vues. La foule avait attiré les curieux et un important attroupement s'était formé, bloquant plusieurs voies dans la cité des 3 000.

Les deux clips ont été étudiés séparément par le tribunal. Le premier avait rencontré un succès retentissant sur Internet: il avait été tourné le 6 avril sur l'autoroute A3 à hauteur d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis.

Le parquet de Bobigny goûte peu les "coups de pub" du rappeur Sofiane: deux condamnations, dont l'une à trois mois de prison ferme, ont été requises lundi contre l'artiste qui avait notamment bloqué une portion d'autoroute pour le tournage d'un clip. Ce qui n'a pas convaincu la procureure. Sur les images, on y voyait le rappeur et une dizaine de figurants débarquer à bord de grosses berlines allemandes sur l'A3, puis ils faisaient ralentir les automobilistes, et sortaient une table et des tasses pour s'installer au milieu de l'autoroute pendant 4 à 10 minutes selon les comptages. La procureure requière cette fois trois mois de prison ferme et 4 500 euros d'amende. Le tribunal rendra sa décision le 5 février.

Dernières nouvelles