Pourquoi Robert Bourgi a décidé de "tuer" politiquement François Fillon

Robert Bourgi sur BFMTV et RMC lundi matin

Robert Bourgi sur BFMTV et RMC lundi matin

L'avocat aurait donc décidé de "piéger François Fillon" avec des costumes. "D'abord, parce qu'il a violé toutes les règles de l'amitié à mon endroit". J'ai toujours été correct, toujours été fidèle, j'ai toujours défendu la position de Fillon auprès de Nicolas (Sarkozy) dans le but justement de les réunir un jour ou l'autre.

En mars 2017, alors que François Fillon, ultra favori de la présidentielle française après sa victoire surprise à la Primaire de la droite face à Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, commence à peine à sortir du "Penelope Gate", Robert Bourgi sort du bois dans une interview au Journal Du Dimanche en lançant "l'affaire des costumes", racontant comment il avait offert au candidat de Les Républicains trois costumes d'un montant de plusieurs milliers d'euros. Ensuite, Robert Bourgi n'a "pas supporté" la mise en cause de Nicolas Sarkozy par François Fillon, lorsque ce dernier a prononcé la fameuse phrase "Qui imagine le général de Gaulle mis en examen?". "Parce que tôt ou tard, celui qui aurait pu diriger la France aurait eu de sérieux problèmes", a énuméré l'avocat. Même après l'offre des costumes, le candidat n'a semble-t-il pas remercié son "généreux" donateur. Il a aussi assuré qu'il n'avait pas été surpris par les accusations du palmipède: "je savais que l'homme avait des relations étranges avec l'argent". Et nous n'avons évidemment jamais mentionné le nom de François Hollande vu que cette conversation n'a pas eu lieu.

Enfin, il est aussi revenu sur Nicolas Sarkozy. "J'ai en mémoire ce que tu as déclenché en septembre 2011 lors de l'affaire de l'argent distribué à Villepin et Chirac".

Robert Bourgi a finalement dévoilé ce don embarrassant à son "ami" Laurent Valguié, journaliste au JDD, preuves à l'appui.

En conclusion, Robert Bourgi enfonce le clousur François Fillon, " Heureusement qu'il n'a pas été Président de la République.

Dernières nouvelles