Pas de négociations directes avec le Polisario, déclare El Khalfi — Sahara

Mustapha Khalfi ministre des Relations avec le Parlement porte-parole du gouvernement  Archive- Ph. MAP

Mustapha Khalfi ministre des Relations avec le Parlement porte-parole du gouvernement Archive- Ph. MAP

Mahmoudi - Une source informée a confirmé à Algeriepatriotique que le Service européen de l'action extérieure, organe placé sous l'autorité du haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, a pris contact avec le représentant du Front Polisario à Bruxelles. Ce qui dénote un changement historique dans la politique de l'Union européenne vis-à-vis de la cause sahraouie.

Mohamed Sidati a rappelé, à ce titre, que tout accord économique entre l'UE et le Maroc qui n'exclut pas explicitement le Sahara occidental du champ d'application de l'accord "continuera à renforcer l'occupation illégale des territoires sahraouis par le Maroc", réaffirmant sa "confiance dans le droit de l'UE" et sa "disposition à retourner devant la Cour européenne de justice sur de telles questions".

L'Union européenne reconnaît, ainsi de fait, le droit du Front Polisario à participer à la renégociation par l'Union de son accord de pêche avec le Maroc, ce qui placerait les parties belligérantes à la même table pour la première fois depuis 2012.

Les rumeurs annonçant de probables négociations entre le Maroc et les séparatistes du Polisario ont été catégoriquement démenties par une source proche du ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

Ces derniers jours, des dirigeants du Polisario et leurs relais médiatiques mènent campagne, tambours battants, autour de présumées "négociations indirectes" que l'émissaire onusien compterait mener à Berlin, en prévision de prétendues "négociations directes" avec le Maroc au sujet du dossier du Sahara. Ceci, contrairement à ce qui se dit concernant des négociations, au cours de cette semaine, dans le cadre de la mission de l'envoyé spécial de l'ONU pour le Sahara, Horst Köeler.

Dernières nouvelles