Poignée de main historique entre les chefs d'Etat des deux Corées

JO : défaite des hockeyeuses coréennes contre leurs adversaires suisses

Poignée de main historique entre les chefs d'Etat des deux Corées

La délégation de la RPDC était dirigée par Kim Yong Nam, président du Présidium de l'Assemblée populaire suprême de la RPDC, qui a assisté à la cérémonie d'ouverture avec Kim Yo Jong.

Sa sœur cadette, Kim Yo-jong, sera la vedette de la délégation nord-coréenne, première représentante de la famille régnante à se rendre en Corée du Sud.

Tout sourire, le Président sud-coréen a échangé des poignées de main avec chaque membre de la délégation nord-coréenne, indique l'AFP.

M. Kim et le président américain Donald Trump se sont lancés en outre dans une surenchère d'insultes personnelles et de menaces apocalyptiques. Le défilé militaire, organisé pour le 70 anniversaire de la fondation de l'armée du peuple, a notamment exhibé quatre missiles balistiques intercontinentaux Hwasong-15 théoriquement capables d'atteindre Washington (plus de 13 000 km de portée).

Moon Jae-in a reçu samedi le chef de l'Etat de Corée du Nord Kim Yong-nam ainsi que Kim Yo-jong, la soeur du dirigerant nord-coréen.

Poignée de main historique entre les chefs d'Etat des deux Corées
Poignée de main historique entre les chefs d'Etat des deux Corées

LIRE AUSSI Corée du Sud: qui est le président Moon Jae-in? D'après le plan de table, M. Pence aurait dû se trouver directement en face de Kim Yong Nam lors de cette réception à Pyeongchang.

Les sosies ont dit qu'ils sont venus visiter la Corée du Sud pour marquer les Jeux olympiques de Pyeongchang et ils espéraient que les deux dirigeants du monde pourraient s'entendre et apporter la paix dans la péninsule coréenne. "Une reprise rapide du dialogue entre les Etats-Unis et le Nord est nécessaire pour le développement de la relation entre les deux Corées", a-t-il déclaré, toujours selon son porte-parole.

Les deux hommes encourageront leur équipe lors du match qui se disputera en soirée à Gangneung contre la Suisse, ajoute l'agence, citant la Maison Bleue, la présidence sud-coréenne.

Alterner agressivité et gestes de paix comme à l'occasion des JO d'hiver qui s'ouvrent ce vendredi est une tactique éprouvée de la Corée du Nord, explique le chercheur, spécialiste des régimes communistes.

Dernières nouvelles