Agression sexuelle : Tariq Ramadan devant le juge

Affaibli Tariq Ramadan ira à la cour d'appel en ambulance

Une "rencontre de soutien" à Tariq Ramadan, accusé de viol, prévue à Casablanca

Le théologien qui a fait appel de sa détention doit se présenter demain à 14 heures devant la chambre d'instruction. Son transfert entre l'établissement pénitentiaire et la cour d'appel devrait se faire en ambulance révèle Le Parisien, l'état de santé de l'homme de 55 ans s'étant " fortement dégradé ".

Tariq Ramadan est actuellement incarcéré à Fleury Mérogis, mis en examen pour "viol" et "viol sur personne vulnérable". "Habitué à suivre un traitement médical lourd et strict, le mis en examen serait dans l'impossibilité de soulager en prison certaines de ses douleurs ", écrit le journal. Examiné par plusieurs médecins, ceux-ci auraient considéré que son transfert devait se faire sous escorte médicale.

"Les faits dont vous me parlez ne m'évoquent rien".

"+Aucune idée, je ne suis pas dans leur tête+, répond-il aux enquêteurs qui lui demandent pourquoi les plaignantes persistent dans leurs accusations", précise la radio.

Suite aux accusations de viol à son encontre émises en octobre dernier, le prédicateur islamiste Tariq Ramadan avait, début novembre, "pris un congé de l'université d'Oxford", où il était, depuis 2005, titulaire de la chaire d'études islamiques contemporaines. L'intellectuel va même jusqu'à inverser les rôles, assurant aux enquêteurs avoir tout fait pour refuser les avances des jeunes femmes. Il raconte par exemple que l'une d'elle insistait lourdement pour prendre un selfie avec lui, ce qu'il a refusé. Mais sa requête a assez peu de chances d'aboutir, car selon les informations d'Europe 1, les arguments qu'il développe avaient déjà été écartés par le juge de la liberté et de la détention qui avait statué sur son sort il y a quinze jours.

Dernières nouvelles