Carambar retire les nanoparticules contenues dans ses chewing-gums Malabar

Le fabricant de bonbons racheté l'an passé par l'investisseur français Eurazeo au groupe américain Mondelez pourrait aussi s'intéresser aux emballages plastiques.- Relax News- Malabar

Exit les nanoparticules dans les Malabar

Fin 2017, une étude de l'Institut national de la recherche agronomique, menée sur des animaux, avait démontré que l'exposition orale au dioxyde de titane est susceptible d'entraîner des effets négatifs sur la santé.

Changement de recette chez Carambar and Co.

La société française de confiseries Carambar & Co a annoncé lundi 12 février 2018 avoir retiré le dioxyde de titane dans les chewing-gums Malabar actuellement en vente. "La réglementation oblige les fabricants à faire figurer la mention sur l'emballage dans la liste des ingrédients", rappelle l'association de consommateurs UFC Que Choisir. "Nous avons toute une réflexion RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) en cours". Le consommateur en retrouve souvent dans les produits de la vie courante, et pas seulement alimentaires: bonbons, chewing-gums, chocolats, certains dentifrices, plats préparés, etc.

Dernières nouvelles