"Johnny aurait préféré qu'on ferme notre gueule" — Michel Drucker

Morandini Live: la guerre chez les Hallyday et la polémique Mennel qui continue

"Johnny aurait aimé qu'on ferme notre gueule"

Comment oublier cette séquence du 7 décembre 2017. Invité sur le plateau de "Morandini Live" jeudi pour faire la promotion de sa future émission sur France 2 "Samedi, c'est parodie", Michel Drucker s'est exprimé sur cette querelle d'héritage qui divise le clan Hallyday. Lui c'était spécial. Je vous demande pardon. Je sais que nous nous reverrons un jour ou l'autre. Un ami de toujours qui selon lui mérite désormais la paix.

Invité de "Morandini Live" ce matin sur CNews et Non Stop People, Michel Drucker a dû se confronter à la chronique "Le grand choix", qui oblige les personnalités de la télé à faire des choix et désigner leurs animateurs et émissions préférées. "Je crois que Johnny aurait aimé qu'on ferme notre gueule, donc je la ferme".

"Je ne ferais pas de commentaire pour une raison très simple", a-t-il lancé. Johnny n'aimerait pas que je parle de ça et il n'aimerait pas que ceux pour qui il avait de l'affection, et je crois que j'en faisais partie, se mêle de ça.

"À chaque fois que l'on m'interroge sur des gens bien connus, des gens célèbres, avant de répondre et d'accepter un hommage ou une interview, je me demande: Qu'est ce qu'il aurait aimé lui?".

Car voilà trois jours que chacun y va de son commentaire. Deux mois après la mort de l'interprète de "Noir c'est noir", Laura Smet et David Hallyday contestent son testament qui les déshériterait au seul profit de sa veuve Laeticia. De quoi déclencher une bataille médiatique sans fin, que chacun se permet de commenter depuis le début de la semaine.

Dernières nouvelles