La fiscalité pèse sur les bénéfices en 2017 — Crédit Agricole

Crédit agricole pénalisé par la fiscalité au quatrième trimestre mais conforme aux attentes

Les résultats de Crédit Agricole plombés par la fiscalité

Lanterne rouge du CAC 40, Crédit Agricole SA voyait son cours de Bourse chuter de plus de 3% mercredi après-midi (+3,4% à 13,5 euros à 14h40), sanctionnée en Bourse après la publication de ses comptes annuels.

" Crédit Agricole SA freiné dans sa progression par la fiscalité en 2017", titre l'AFP, dans une dépêche du 14 février 2018 consacrée aux résultats de l'entité cotée du groupe bancaire mutualiste.

Le bénéfice net de la Banque verte a progressé de 3 % en 2017. Mais, hors éléments exceptionnels, le résultat net ajusté (qui donne une meilleure représentation de l'activité réelle) a bondi de 23 %, à 3,92 milliards d'euros.

Ce résultat a notamment été pénalisé - à hauteur de plus de 300 millions d'euros - par la surtaxe exceptionnelle sur les grandes sociétés mise en place dans l'urgence par le gouvernement au dernier trimestre pour compenser un manque à gagner de 10 milliards d'euros dû à l'annulation de la taxe sur les dividendes.

La dynamique commerciale est restée forte dans tous les métiers et réseaux de distribution de Crédit Agricole S.A., ainsi que dans les Caisses régionales qui distribuent les produits de ses métiers spécialisés.

Dans la banque de financement et d'investissement (CIB), "le chiffre d'affaires est supérieur de 5% aux prévisions", précise le courtier.

Dernières nouvelles