L'adblock de Google Chrome arrive ! Voici comme il marche

Google Chrome : le filtrage de la pub débute demain

L'adblock de Google Chrome arrive ! Voici comme il marche

C'est pourquoi, comme prévu, le navigateur Google Chrome se dote dès aujourd'hui - le 15 février 2018 - d'un nouveau bloqueur de publicités. À terme, cet effort doit permettre une expérience plus agréable à l'utilisateur.

A partir de ce jeudi, Google Chrome traitera les publicités de manière plus stricte. Environ 42% des sites avertis ont changé leurs pratiques pour adopter le standard Google, apprend-on.

Les publicités présentent de nombreux inconvénients.

Afin de déterminer quelles pubs méritent d'être bannies, la firme de Mountain View se base sur les standards de la Coalition for Better Ads, un groupe d'acteurs du web comme Axel Springer, Facebook, Microsoft ou encore Taboola.

A LIRE EGALEMENT

Google n’analysera plus le contenu de Gmail à des fins publicitaires
A LIRE EGALEMENT Google n’analysera plus le contenu de Gmail à des fins publicitaires

Les utilisateurs de Google Chrome peuvent faire des commentaires sur leur expérience de navigation: 20% concernent la publicité indésirable.

En France, 11% des internautes bloquent les publicités sur leur navigateur (très majoritairement sur desktop, contrairement aux internautes asiatiques qui bloquent surtout les publicités sur mobile). La carte ci-dessous permet de visualiser l'adblocking dans le monde (source: PageFair, février 2017). Mais il aura aussi la possibilité de désactiver le blocage des publicités pour le nom de domaine. L'adblock de Google arrêtera les pop-ups, les vidéos et/ou sons en lecture automatique, les publicités plein écran, et tout autre format publicitaire ne répondant pas aux standards fixés par la coalition mentionnée plus haut. Si les publicités ne sont pas mises à jour, elles sont ajoutées à une liste noire. L'objectif est d'avoir une meilleure expérience et un meilleur rapport entre l'annonceur et le visiteur du site web. " La majorité des annonces publicitaires qui posent problème sont contrôlées par le propriétaire du site " explique Chris Bentzel, directeur de l'ingénierie chez Chrome, "Par conséquent, Google met en œuvre un processus en trois étapes pour s'attaquer aux mauvaises publicités en évaluant les sites, en informant les sites des problèmes puis en permettant aux sites de les corriger avant qu'un blocage ne soit effectué".

Quel est l'impact de cette mesure?

Si votre site a échoué au test (Failing), Google vous enverra une notification et vous aurez au moins 30 jours pour faire en sorte que celui-ci passe le test. Sinon, Google Chrome va filtrer toutes les publicités sur votre site web. En fonction du nombre de violations des normes détectées, le site sera considéré comme acceptable (statut Passing), recevra un avertissement (statut Warning) ou sera classé comme étant non conforme (statut Failing).

Dernières nouvelles