Quand Emmanuel Macron fait du... Donald Trump

La présidence française dit vouloir réaménager les locaux offerts aux journalistes

La présidence française dit vouloir réaménager les locaux offerts aux journalistes

La conseillère en communication d'Emmanuel Macron, Sibeth Ndiaye, a officialisé ce mercredi la volonté de fermer d'ici l'été la salle de presse installée depuis 40 ans à l'intérieur du palais de l'Elysée pour la déménager dans une annexe rue de l'Elysée, hors du Palais. Jusqu'à présent, la presse dispose d'une salle donnant sur la cour de l'Élysée pour certaines occasions (conseils des ministres, réceptions de dirigeants étrangers.).

Le président de la République a lui-même validé ce déménagement, précise Sibeth Ndiaye. Dès son arrivée à l'Élysée, en mai, le chef de l'État avait souhaité le départ des journalistes de l'enceinte du palais. Alors que les journalistes présents protestaient contre une "volonté politique d'écarter la presse", Mme Ndiaye a affirmé: "Ce n'est pas la volonté qui est celle de la présidence de la République".

"Remarquable. Quand Trump décide de garder la presse au sein de la Maison Blanche, Macron vire les journalistes hors de l'Elysée". Elle a reconnu qu'il s'agissait d'une "décision unilatérale, sans concertation". La salle de presse de l'Élysée avait été installée à l'intérieur du Palais sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981) et, en 1984, son successeur, François Mitterrand, l'avait transférée sur la cour d'honneur. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a demandé à la presse de "ne pas voir des symboles là où il n'y en a pas". Interrogée sur le coût des travaux pour aménager cette nouvelle salle, elle n'a pas été en mesure de répondre dans l'immédiat.

Une décision qui passe mal du côté des journalistes, déjà échaudés par le manque de considération d'Emmanuel Macron à leur égard. L'APP demande ainsi aux services de l'Élysée de "reconsidérer cette décision". L'administration dit avoir pris cette décision pour des raisons fonctionnelles et vouloir agrandir la taille de la salle accueillant les journalistes français couvrant la présidence. "Il va y avoir une série de travaux (.) avec toutes les concertations", avait-il assuré.

Dernières nouvelles