Valérie Pécresse dévoile l'organigramme de son mouvement "Libres!"

Emmanuel Macron va recevoir des centaines d'agriculteurs à l'Élysée        Crédit Image: AFP  Christophe Simon | Crédit Média: RTLnet | Date: 16/02/2018

Emmanuel Macron va recevoir des centaines d'agriculteurs à l'Élysée Crédit Image: AFP Christophe Simon | Crédit Média: RTLnet | Date: 16/02/2018

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse lance un nouveau mouvement nommé "Libres!" au sein du parti Les Républicains. Et les personnalités recrutées n'ont pas été choisies au hasard puisque pour les trois quarts, elles ne figurent pas dans l'organigramme des Républicains monté par Laurent Wauquiez.

Maël de Calan et Florence Portelli, les deux perdants de l'élection à la présidence LR avec respectivement 9,25 et 16,1% des voix, prennent des responsabilités au sein du mouvement "Libres", révèle L'Opinion. Le conseiller départemental du Finistère n'avait pas caché son rapprochement de la présidente d'Ile-de-France: il devient numéro 2 du mouvement. Florence Portelli hériterait du rôle de secrétaire général. "La grille de lecture n'est plus celle des anciennes écuries", s'est félicitée Valérie Pécresse, selon Libération. "Nous avons tous les deux soutenus Alain Juppé lors de la primaire".

On notera enfin que l'autre ancienne candidate à la présidence de LR, Florence Portelli, hérite elle du poste de secrétaire générale. Le député des Alpes-Maritimes Eric Pauget, le sénateur des Hauts-de-Seine Roger Karoutchi et la maire de Montceau-les-Mines Marie-Claude Jarrot seront respectivement chargés des relations avec les députés, sénateurs et les maires.

Libres! s'est également doté de plusieurs porte-parole dont les députés Jean-Carles Grelier et Robin Reda, la sénatrice Laure Darcos, les élus franciliens Agnès Evren, Vincent Jeanbrun, Hamida Rezeg et Stéphanie Von Euw, la maire des 1er et 7e secteurs de Marseille Sabine Bernasconi. Reste à désigner des référents départementaux et des référents s'occupant de la société civile.

Forte cette nouvelle organisation, Valérie Pécresse accélère le pas: ces dernières semaines, elle s'est appliquée à distiller des propositions. Un premier déplacement est prévu le 12 mars dans les Alpes-Maritimes. L'ex-ministre du Budget se pose en première opposante interne à Laurent Wauquiez. "Il aurait pu éviter cela en jouant le jeu du rassemblement, il ne l'a pas fait en préférant exclure ceux qui ne lui ont pas fait allégeance", commente ce proche de Florence Portelli.

Dernières nouvelles