VTC : une grève illimitée pour un tarif minimum dans la profession

La revanche des taxis face aux VTC

Les taxis profitent de la nouvelle réglementation des VTC.@ KENZO TRIBOUILLARD AFP

"Plusieurs syndicats et collectifs de chauffeurs appellent à une " grève illimitée à partir du 17 février " dans toute la France pour protester contre " le silence gouvernemental", rapporte Europe 1 ce vendredi.

Des chauffeurs VTC commençaient à se rassembler peu après 8h aux abords de l'aéroport de Roissy, tandis qu'un barrage filtrant était en place à l'aéroport de Nice, a appris l'AFP auprès du collectif de grévistes qui réclame l'instauration d'un tarif minimum. Le dispositif devait être maintenu jusqu'à 15 heures.

En région parisienne, "une cinquantaine de chauffeurs" étaient garés vers 08H15 à la station Total jouxtant l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, pour une "opération de tractage", a dit à l'AFP Patrick Rossi, autre membre du collectif.

Hamid Osmani touchait " 2 500 euros net " auparavant dans l'aérien.

Tous dénoncent " la précarité " du métier et des charges trop élevées, qui amputent de " 35 % " leur revenu, selon eux. La mission de réflexion " a engagé ses travaux et elle prendra contact avec vous prochainement pour recueillir, le cas échéant, votre contribution ", a indiqué Mme Borne mercredi dans un courrier aux acteurs du transport public particulier de personnes (taxis, VTC, plateformes).

"Le 8 décembre 2017, la ministre du Transport a pris l'engagement de lancer une mission pour travailler sur la tarification minimum et le temps de travail (...)", écrit la CFDT dans son appel à la grève, "malheureusement la mission n'est toujours pas lancée, le gouvernement joue la montre et ne répond pas au désespoir des VTC". "On va [également] mettre en place un barrage filtrant, dans le sens Roissy-Paris, avant de partir en cortège vers Bercy dans la matinée, puis vers le ministère des Transports où une délégation espère être reçue", a-t-il précisé.

Dernières nouvelles