Laïcité : le rapport alarmant remis au ministre de l'Intérieur

Respect de la laïcité ce que propose le rapport Clavreul

EREZ LICHTFELD SIPA

Le préfet Gilles Clavreul avait pour mission de dresser un état des lieux de la laïcité sur l'ensemble du territoire français. Ce document met en lumière les failles du respect du principe de laïcité dans certains territoires. Ce rapport, intitulé " Laïcité, valeurs de la République et exigences minimales de la vie en société, des principes à l'action " succède à une note consacrée à la " mouvance décoloniale " réalisée pour la fondation Jean Jaurès, dont la méthode semblait elle aussi peu académique.

En outre, Gilles Clavreul, l'un des fondateurs du mouvement "Printemps républicain", évoque la mise en place, "au niveau national, des diagnostics fiabilisés des incidents relatifs à la laïcité, à la contestation des valeurs républicaines, et au non-respect des exigences minimales de la vie en société ". Ainsi, il propose de "conditionner le soutien de l'État (attribution de subvention, agrément, soutien à un événement) à l'engagement de respecter et promouvoir " ces valeurs.

Enfin, le rapport suggère de transformer les Comités opérationnels de lutte contre le racisme et l'antisémitisme (Cora) en "comités départementaux pour la laïcité, pour la promotion de la laïcité et des valeurs de la République", dans le but de "mieux établir un 'corps de doctrine' s'agissant des atteintes à la laïcité".

Gilles Clavreul recommande, dans son rapport, de conditionner les subventions de l'État au respect de la laïcité, de former "tous les agents de l'État à la laïcité d'ici à 2020" et de cartographier les "situations problématiques". Il s'agirait de renforcer le plan de formation déjà déployé, en l'élargissant à de nouveaux agents - tels que les agents des collectivités locales, les éducateurs sportifs, les professionnels de la petite enfance, les intervenants dans le secteur péri-scolaire, etc. Et le préfet n'oublie aucun intervenant auprès de la jeunesse. Pour assurer une meilleure "transmission des valeurs de la République", le préfet préconise l'intégration de la laïcité dans les épreuves du Bafa (brevet d'aptitude à la fonction d'animateur). Quatre mois de consultations ont été nécessaires au préfet pour élaborer ce rapport.

Dernières nouvelles