Une "anomalie notable" sur des soudures de l'EPR de Flamanville

Nouveau problème sur l’EPR de Flamanville confronté à une

Le réacteur EPR de Flamanville doit démarrer fin 2018. CHARLY TRIBALLEAU AFP

Le réacteur nucléaire EPR en construction à Flamanville (Manche) est confronté à une "anomalie notable" de soudures sur son circuit secondaire, selon l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Pour le gendarme du nucléaire, ces soudures présentent "une anomalie notable". "Le sujet est instruit sérieusement par l'ASN", avait assuré un peu plus tôt Hélène Héron, chef de l'antenne normande de l'ASN.

La commission locale d'information du site nucléaire de Flamanville (Manche) se tenait ce jeudi 22 février 2018 au Pieux (Manche). Elles ne "prennent pas en compte le référentiel qui permet d'exclure une rupture du circuit". Ce référentiel avait été "pris en compte dans la démonstration de sûreté" du réacteur. Le chargé de mission nucléaire de Greenpeace France Yannick Rousselet a de son côté estimé pendant la réunion que ce problème "pourrait avoir des conséquences extrêmement importantes".

Le calendrier qui prévoit un démarrage fin 2018 du réacteur ne devrait pas être modifié.

Dernières nouvelles