Un malade opéré par erreur du cerveau au Kenya

Un patient récupère après avoir été opéré par erreur du cerveau au Kenya

Un médecin kenyan opère la tête du mauvais patient

Les deux hommes, transportés au sein de l'hôpital ce dimanche 25 février, devaient subir des interventions distinctes. L'un des patients avait besoin d'une opération du cerveau pour retirer un caillot de sang, tandis que le second ne devait recevoir qu'un traitement médicamenteux pour une raison bénigne. Après avoir été récemment confronté à un important scandale sexuel (accusations d'agressions de membres du personnel soignant sur des patients) et un vol de bébé, le Kenyatta National Hospital de Nairobi est à nouveau dans la tourmente.

Un neurochirurgien du plus grand hôpital du Kenya a été suspendu après avoir opéré du cerveau un patient qui n'était pas le bon.

Les médecins n'ont pas réalisé l'erreur "jusqu'à des heures dans la chirurgie, quand ils ont découvert qu'il n'y avait pas de caillot de sang dans le cerveau", ajoute la Nation.

"L'hôpital regrette profondément cet incident et a fait tout son possible pour assurer la sécurité et le bien-être du patient en question", a déclaré Mme Koros dans un communiqué.

La date de l'opération n'a pas été précisée, mais l'administration hospitalière a révélé qu'un délai de sept jours jusqu'à ce vendredi deux mars été donné à l'interne en neurochirugie, à l'anesthésiste et aux infirmières pour expliquer les circonstances dans lesquelles le mauvais patient a fini par être opéré.

La ministre de la Santé, Sicily Kariuki, a également suspendu de ses fonctions le directeur du Kenyatta National Hospital, le plus grand hôpital du pays. Selon l'établissement, ce dernier " se remet et récupère bien ".

Dernières nouvelles