Les préservatifs chinois sont... "trop petits" — Zimbabwe

Les préservatifs chinois jugés trop petits au Zimbabwe

Zimbabwe : un ministre se plaint de préservatifs chinois trop petits

Il a poussé un coup de gueule car la majorité des préservatifs sont importés de Chine et il faut croire que les mensurations ne conviennent pas aux Zimbabwéens qui se plaignent d'être "à l'étroit". Le problème de taille des préservatifs importés de Chine et jugés "trop petits " freine leur utilisation. "La région d'Afrique australe, où nous nous trouvons, est particulièrement frappée par le fléau du sida". Cela permettrait selon lui, de mieux répondre aux besoins des populations.

Le ministre de la Santé demande donc aux entreprises locales de se lancer: "Nous devons pouvoir fabriquer nos propres capotes".

Le Zimbabwe fait face au dangereux virus du Sida plus que la plupart des pays d'Afrique puisqu'on considère que près de 14% de la population adulte du pays est contaminée. "Nous recueillons actuellement les témoignages de Zimbabwéens. Je peux déjà vous dire que nous proposerons bientôt des préservatifs de tailles différentes sur le marché zimbabwéen", a réagi le directeur Zhao Chuan, cité par CNews. Comme le rappelle l'association britannique Avert sur son site Internet, plus des trois quarts des dépenses liées au VIH au Zimbabwe proviennent de donateurs internationaux.

Dernières nouvelles