Un nouveau carnet de santé dès avril 2018

Les bonnes affaires de Top Santé de février

Le Plus Produit

Le ministère de la Santé a publié lundi le nouveau modèle du carnet de santé, qui intègre les 11 vaccinations dorénavant obligatoires pour les enfants, mais aussi des recommandations nouvelles comme d'éviter la télé avant l'âge de 3 ans.

Le ministère chargé de la Santé précise qu'une notice explicative a été élaborée et diffusée aux professionnels de santé pour leur présenter les principales nouveautés du nouveau carnet de santé, notamment pour ce qui concerne les courbes pour le suivi de la croissance des enfants.

Les pages du carnet de santé consacrées aux vaccinations peuvent tenir lieu de certificat de vaccination, à condition que la mention de la vaccination en cause soit datée et signée par le professionnel de santé l'ayant pratiquée et que le nom et l'adresse du professionnel soient indiqués. Celui-ci sera distribué à partir d'avril 2018.

Les nouvelles recommandations vaccinales, pour accompagner la modification du calendrier vaccinal et l'extension des obligations. Le ministère des Solidarités et de la Santé vient de publier des nouveaux modèles de ce carnet, accompagné par les certificats de santé, qui rentreront en vigueur le 1er avril 2018. Les enfants doivent recevoir 10 injections avant leurs deux ans. Alors que l'édition 2006 ne différenciait pas la croissance des garçons et des filles avant trois ans, l'édition 2018 tient compte du sexe à tous les âges.

Le carnet de santé est délivré gratuitement pour tout enfant lors de la déclaration de naissance (Article 2132-1 du Code de la santé publique).

Autre conseil: "Il est préférable, si cela est possible, de placer le lit de votre bébé dans votre chambre pour les six premiers mois au minimum" pour "réduire le risque de mort inattendue du nourrisson". On y trouve des conseils sur le choix des biberons, sur l'utilisation des écrans, sur le sommeil, sur la réaction face aux pleurs du bébé, et sur les risques liés aux produits chimiques présents dans l'environnement quotidien. En cas d'exaspération: couchez votre bébé dans son lit (sur le dos), quittez la pièce et demandez l'aide d'un proche (famille, ami, voisin...) ou d'un professionnel.

Dernières nouvelles