Tunisie : la Banque centrale relève son taux directeur

BCT: des solutions envisagées pour booster l’investissement

BCT: des solutions envisagées pour booster l’investissement

Selon les explications avancées aujourd'hui par les responsables de la BCT, le TMM a augmenté à 5,61% au mois de février 2018, ce qui a appelé un ajustement du taux directeur en vue d'assurer une cohérence des taux sur le marché monétaire et pour ancrer les anticipations quant à la détermination de l'Institut d'émission pour juguler l'inflation, condition sine qua non pour relancer l'activité économique et l'investissement. Néanmoins, l'option d'atteindre ce niveau en cumulé dans l'avenir s'avère probable.

Dans ce sens, M. El Abassi a fait passer un message aux autorités et aux ministères. Les méthodes de traitement entre les ministères concernés et la BCT doivent changer. Il a à son tour défendu la décision de la BCT de porter son taux directeur à 5,75%, la considérant comme un anticorps pour contrer l'évolution de l'inflation. Le dirigeant a pointé du doigt les anomalies frappantes qui freine la relance économique en Tunisie, les problèmes d'ordre logistique et le fonctionnement anormale des ports où les délais d'attente deviennent grotesques, le manque de dynamisme de secteur pourvoyeurs de devises comme le textile qui aurait dû profiter de la forte demande en Europe, ou le tourisme confronté, malgré la récente reprise.

A rappeler que le Conseil d'administration de la Banque centrale a décidé de relever ledit taux 75 points passant de 5 à 5,75% par ans. "Oui je suis optimiste, mais je ne suis pas un optimiste naïf", précise-t-il.

Le 28 février 2018, le gouverneur de la BCT a commenté le classement de la Tunisie sur la liste des pays exposés au blanchiment d'argent et au financement du terrorisme. "L'opération est prévue pour la fin du mois de mars", annonce le Gouverneur qui ajoutera que les conditions sont bel et bien propices pour cette sortie qui demeure plus que nécessaire pour mobiliser des ressources au profit du budget de l'Etat mais aussi pour renflouer notre stock des réserves en devises. A la BCT on estime que la Tunisie ne devrait pas avoir de difficultés à lever des fonds sur le marché international mais qu'elle devrait le faire au plutôt pour profiter d'une disponibilité de liquidités sur le marché international.

Dernières nouvelles