Ali Bongo au sommet sur l'énergie solaire, dimanche à New Dehli

Ségolène Royal

Ségolène Royal lors du sommet climat le 11 décembre 2017

Le chef de l'État français et le nationaliste hindou.

Ali Bongo est attendu le 11 mars à New Delhi en Inde. La participation de notre pays à ce sommet fondateur permettra notamment de nouer de nouveaux partenariats qui permettront de dépasser les obstacles et d'accélérer le déploiement de l'énergie solaire pour un meilleur accès à cette source à l'ensemble de la population gabonaise.

La France va accroître fortement ses financements pour promouvoir l'énergie solaire dans les pays émergents, une priorité dans la lutte contre les dérèglements climatiques, a annoncé dimanche le président Emmanuel Macron à New Delhi.

La rencontre de la capitale indienne portera aussi sur le renforcement de la dynamique de l'ASI, des projets concrets et des stratégies de financement pour la mise en œuvre des objectifs de l'Alliance. Sur les 121 pays concernés, 60 ont signé l'accord-cadre, près de la moitié de ces derniers l'ayant ratifié.

"La première offre sera composée de kits de petites et grandes capacités susceptibles de remplacer les compteurs Edan, dans les zones hors-réseau de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG)", a indiqué Herman-Régis Nzoundou Bignoumba. Il s'agit d'une des coalitions les plus prometteuses pour lutter contre le changement climatique.

L'ASI a été lancée par la France et l'Inde lors de la conférence de Paris pour le climat en décembre 2015. Depuis décembre 2017, l'Alliance a acquis le statut d'organisation internationale.

Dernières nouvelles