Emery évoque son avenir — PSG

PSG-Real: Zidane-Emery les ultimes hésitations avant le choc

Football – PSG-Real Madrid : pour Unai Emery, c'est l'heure de vérité

"A quelque heures de la confrontation entre le Real Madrid et le PSG, Marca reparle de l'intérêt du PSG pour Zinedine Zidane".

Jeudi j'ai parlé avec Antero, qui lui a parlé avec les joueurs individuellement. En poste depuis l'été 2016, le successeur de Laurent Blanc devrait permettre à l'actuel leader de Ligue 1 de franchir un nouveau cap sur la scène européenne, mais les Parisiens restent incapables de se hisser dans le dernier carré.

Y a-t-il un risque de démobilisation pour vos internationaux qui seront concernés par le Mondial russe? Ils pensaient au prochain match.

Craignez-vous l'implosion du vestiaire? Ils ont connu de bons et de mauvais moments et là ils connaissent un mauvais moment.

Arrigo Sacchi a développé un long argumentaire dans L'Equipe sur les raisons de l'élimination du club et a estimé notamment que les joueurs étaient au-dessus du club.

Arrigo Sacchi est un homme d'expérience, qui connait très bien le football. " Le PSG est dans un processus". Il faut de la patience. Le PSG a un projet très solide, je crois en ce projet, le club va progresser. "Les gens qui sont dedans peuvent changer, mais c'est un projet sûr". "Quand les joueurs ont le maillot du PSG, ils ont une responsabilité ". C'est pour ça que je suis content de l'état d'esprit affiché par les joueurs. C'est important de suivre ce chemin avec ces objectifs, avec le Championnat, les deux Coupes.

Quel regard portez-vous sur votre situation? " Après la défaite, je sais, les critiques sont normales". Je pense aussi au collectif, au club, je ne pense pas seulement à moi. La C1 est importante. "D'autres considèrent justement que ce type de technicien, la fougue pas toujours maitrisée, ne peut résister sur la durée et qu'il y aurait forcément de la friture sur la ligne avec Neymar", peut-on lire dans les colonnes de l'Equipe. Je ne suis pas inquiet pour mon avenir personnel. Aujourd'hui, je travaille comme si je devais passer toute ma vie ici.

Avez-vous envie de rester entraîneur du PSG? Nous sommes en mars. "Il fallait continuer à presser et jouer offensivement ".

Nous avons fini la compétition en Ligue des champions, samedi nous avons besoin de faire un match avec une victoire, avec les supporters au Parc.

Dernières nouvelles