La jambe amputée d'un patient lui sert d'oreiller — Inde

Sa jambe amputée lui sert d'oreiller dans un hôpital en Inde deux médecins suspendus

Image d'illustration

C'est dans l'état indien d'Uttar Pradesh que cette histoire est arrivée.

Agé de 28 ans, Ghanshyam a été blessé dans un accident de bus. Selon les chirurgiens, l'amputation est inévitable, et vitale. Mais, lorsque ses proches arrivent peu après l'opération, c'est la stupeur.

Il a été amputé et laissé quasiment à l'abandon sur une civière dans un couloir de l'hôpital, son pansement encore sanguinolent, et sa jambe tout juste amputée sous la tête comme oreiller.

Deux médecins indiens ont été suspendus et une enquête est en cours après que la jambe amputée d'un patient a été utilisée pour lui servir d'oreiller, ont annoncé dimanche les autorités hospitalières locales.

Ses proches ont témoigné, pour la télévision locale, qu'aucun membre du personnel médical n'avait accepté de donner au jeune homme un oreiller, malgré les multiples demandes de sa famille. " J'ai demandé à plusieurs reprises aux médecins d'intervenir, mais ils ont refusé ". Ils ont suggéré aux proches du patient d'en acheter eux-mêmes sur le marché local, a-t-il poursuivi.

D'après Sadhna Kaushik, un responsable de l'hôpital Maharani Laxmibai à Jhansi, dans le centre du pays, un comité de quatre personnes a été mis en place afin de connaître le ou les personnes ayant posé la jambe amputée sous la tête du patient. "Des mesures fermes vont être prises s'il s'agit d'une faute de notre personnel", a-t-il renchéri sur les propos relayés par 7sur7.be. Les malades doivent souvent attendre plusieurs jours afin de pouvoir bénéficier des moindres soins. L'année dernière des dizaines d'enfants étaient morts à cause d'une pénurie d'oxygène. Il a transmis le HIV à 46 personnes en utilisant à chaque fois la même seringue.

Dernières nouvelles