La partie africaine de l'entreprise Rougier en redressement — Niort

Bois tropical pourquoi Rougier dépose le bilan

Niort : La partie africaine de l'entreprise Rougier en redressement

Le groupe Rougier a précisé que le tribunal de commerce de Poitiers avait fixé la durée de la période d'observation à 12 mois.

Ces difficultés liées à la logistique camerounaise sont exacerbées par des retards importants dans le remboursement des crédits de TVA dans tous les pays concernés par les activités du groupe.

Le groupe Rougier a fait savoir ce matin dans un communiqué de presse que le tribunal de commerce de Poitiers avait accepté la demande de la holding Rougier SA de bénéficier d'une procédure de sauvegarde. Pour Rougier SA et pour Rougier Afrique International, ces situations impliquent de fortes mesures de restructuration qui seront prochainement mises en œuvre.

La procédure de redressement judiciaire de Rougier Afrique International concerne essentiellement l'activité de commercialisation à l'export des productions africaines et fera également l'objet de la présentation d'un plan auprès du Tribunal.

Francis Rougier a insisté vendredi sur le fait que Rougier Sylvaco Panneaux, une autre société du groupe qui importe du contreplaqué et emploie une soixantaine de personnes en France, n'était "pas concernée par les difficultés actuelles et se porte très bien". Dans ce cadre, la cotation de l'action Rougier reste suspendue.

Le chiffre d'affaires 2017 affichait une baisse de 7,5% sur les 149,4 millions d'euros de 2016.

Rougier possède six usines de sciage en Afrique: trois au Gabon (à Mevang, Ivindo, et Mbouma), deux au Cameroun, (à Djoum et Mbang) et une depuis peu, en République centrafricaine (à Moualé) ainsi qu'une usine de déroulage de contreplaqué au Gabon.

La famille Rougier possède 60% du capital, celle d'Eric-Bastien Ballouhey 4,2%, les salariés 2,1%, et le flottant en bourse s'élève à quelque 32,7% avec 1% d'auto-contrôle.

Dernières nouvelles