L'économie marocaine tire la croissance en Afrique du Nord — BAD

La BAD présente son rapport sur les perspectives économiques en Afrique du Nord 2018

La BAD présente son rapport sur les perspectives économiques en Afrique du Nord 2018 Lundi 12 Mars 2018 @ 17:45

Le groupe de la Banque africaine de développement (Bad) vient de publier l'édition 2018 de son rapport sur les Perspectives économiques en Afrique.On note une particularité sur la publication de cette année.

L'année 2017 s'est conclue en Afrique du Nord sur une croissance de 4,9 % du PIB réel, en hausse par rapport aux 3,3 % enregistrés en 2016.

Pour l'Afrique de l'Est: la meilleure performance économique du continent. Portée par son programme de réformes macroéconomiques et structurelles, l'Égypte affiche, de son côté, une croissance enviable de son PIB, soit 4% en 2017.

Globalement, la croissance de la région Afrique du Nord est nourrie principalement par le secteur réel, dont de nouveaux secteurs à haute valeur ajoutée comme l'électronique et la mécanique, ainsi que par la consommation privée et publique.

Les perspectives demeurent positives pour 2018 et 2019 grâce, notamment, aux réformes engagées dans l'ensemble des pays de la région Afrique du Nord.

Cette performance économique est d'ailleurs supérieure à la moyenne affichée par le continent africain dans son ensemble (3,6 %) et place la région de l'Afrique du Nord en deuxième position, derrière l'Afrique de l'Est avec 5,9% de croissance. Six pays en particulier sont les moteurs de cette bonne performance de l'Afrique de l'Est: Éthiopie, Tanzanie, Djibouti, Rwanda, Seychelles et Kenya.

Les perspectives restent positives pour 2018 et 2019, avec une croissance qui devrait se poursuivre et atteindre 5,9 % en 2018, puis 6,2 % en 2019. Au-delà de cet exercice chiffré, le rapport fait également ressortir les différences dans les structures économiques et des niveaux variables de complexité économique des pays de la région.

Estimée à 1,6% en moyenne en 2017, la croissance du Pib réel en Afrique australe devrait s'améliorer pour atteindre 2% en 2018 et 2,4% en 2019.

Cependant, les prévisions économiques restent prudentes, notamment en raison des modèles de croissance très différents des économies de la région.

Les performances économiques s'avèrent toutefois contrastées selon les pays, renseigne le rapport.

" Les déficits budgétaires élevés et l'augmentation de la dette publique posent des défis à la stabilité macroéconomique dans plusieurs pays d'Afrique australe". La performance a varié selon les pays, mais les tendances sont essentiellement régionales dans la mesure où le Nigéria contribue à près de 70 % du PIB régional.

La croissance économique en Afrique de l'Ouest a rebondi à 2,5% en 2017 et devrait atteindre 3,8% en 2018 et 3,9% en 2019.

La consommation des ménages et la reprise relative des prix de certains matériaux devraient contribuer à cette performance. "N'oublions que certains des pays de la sous-région sont confrontés à un énorme défi sécuritaire", a-t-elle rappelé.

L'Afrique de l'Est, avec 13 pays, a enregistré la meilleure performance économique du continent avec un taux de croissance du Pib de 5,9% en 2017 - un taux nettement supérieur à celui des autres régions du continent et supérieur à la moyenne continentale de 3,6%. Les pays riches en ressources ont particulièrement besoin d'introduire des politiques visant à accroître la diversification économique.

Les perspectives pour 2018 et 2019 sont plus encourageantes, alimentées par la hausse des prix mondiaux des matières premières et de la demande intérieure. D'autres facteurs favorables incluent une gestion macroéconomique saine et un environnement institutionnel plus favorable. Avec l'amélioration de la situation économique du Congo et de la Guinée équatoriale, la performance économique de la sous-région devrait s'améliorer en 2018 et 2019.

Dernières nouvelles