Un boulanger écope de 3 000 € pour avoir... trop travaillé — Aube

Des baguettes dans une boulangerie

Des baguettes dans une boulangerie Crédit: AFP

Le maire et les habitants de la commune de Lusigny-sur-Barse se sont mobilisés pour protester contre une décision qui apparaît comme absurde pour ce village de 2000 habitants.

Pour avoir trop travaillé, un boulanger a écopé d'une amende de 3.000 euros. Lusigny-sur-Barse est dans la zone des lacs de la forêt d'Orient. Problème: la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l'emploi (DIRECCTE) l'a épinglé pour non-respect de la réglementation qui impose un jour de repos hebdomadaire. Dans l'Aube, la fermeture hebdomadaire des boulangeries est encadrée par deux arrêtés. L'affaire n'avait pas rencontré d'écho national, jusqu'à la diffusion, ce mardi, d'un reportage dans le journal de 13 heures de TF1. Il a en effet ouvert son commerce tous les jours lors de l'été 2017 sans avoir de dérogation. L'artisan en bénéficiait jusqu'en 2016 mais cette dérogation n'a pas été renouvelée en 2017.

Le maire de Lusigny-sur-Barse lui, demande à la justice de faire preuve de "bon sens".

Pour le moment, le boulanger n'a toujours pas payé son amende et espère encore qu'elle sera minorée.

Dernières nouvelles