Un clash communautaire rédouté — Décumul à Bruxelles

Décumul à Bruxelles un vote communautaire et très grave

Stefan Cornelis compte sur la sagesse du président Picqué… Éric Herchaft

Proposé par les verts, les socialistes et DéFi, ce texte n'a pas été avalisé par le cdH et le MR qui voulaient l'amender. La situation est en fait bien plus complexe que cela.

L'interdiction de tout mandat de député avec une fonction de bourgmestre, d'échevin ou de président de CPAS de la capitale a été votée en Commission des Affaires intérieures du Parlement bruxellois. Le VLD a d'ores et déjà voté contre.

On soulignera également que ni la N-VA ni le CD&V ne sont représentés en commission. Ils ont aligné les arguments de fond: les scandales récents ne sont pas liés au cumul, la transparence des rémunérations est garantie par une ordonnance, le cumul est un choix personnel, et on en passe.

Il y a bien une majorité du côté francophone mais pas du côté flamand, où le CD&V, l'Open VLD et la N-VA sont contre ce décumul intégral.

Les partis souhaitent une large majorité mais elle ne semble, toutefois, pas de mise dans les deux groupes linguistiques.

Journée importante au parlement bruxellois ce mardi: les députés doivent se prononcer sur un texte qui veut d'interdire aux élus de cumuler plusieurs fonctions. En cas de rejet néerlandophone en plénière, il est en effet possible d'utiliser un mécanisme imaginé en son temps pour contrer un éventuel blocage des institutions bruxelloises par l'extrême droite flamande: un second vote où un tiers du groupe néerlandophone suffirait à faire adopter le texte.

Dernières nouvelles