" "YouTube n'aime pas les " vulves " du clip de Charlotte Abramow

Capture d'écran @YouTube

Capture d'écran @YouTube

Poème écrit par Antoine Pol et mis en musique en 1972 par Georges Brassens, Les Passantes connait un second souffle grâce à l'esthétique pop de Charlotte Abramow, qui signe ici une vidéo sur les féminins avec un grand pluriel, lâchée le 8 mars à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

Ce sont les " représentations métaphoriques de vulves " qu'on y retrouve sous la forme d'une pétale de rose, d'un pain de savon ou d'un chewing-gum, qui ont été jugées " offensantes " pour les utilisateurs, raconte Charlotte Abramow, visiblement en colère.

Après avoir passé un coup de gueule sur les réseaux sociaux, la réalisatrice belge a pu pousser un soupir de soulagement. En cause, des vulves en épluchures de carottes. Quelle tristesse " écrivait l'artiste sur Facebook et Twitter. Et en image c'est une douceur où les femmes, toutes femmes, jeunes, vieilles, grosses, émues, rigolardes... se succèdent dans des tableaux très tendres.

Dans un communiqué, Charlotte Abromaw explique avoir "imaginé cette vidéo comme in poème visuel ". A tous types de corps, tous types de métier.

Dernières nouvelles