Le Qatar commande 28 NH90

Le Qatar confirme l'achat de vingt-huit NH90

Le Qatar confirme l'achat de vingt-huit NH90

L'annonce, qui a été faite lors du salon Dimdex (Doha International Maritime Defense Exhibition), intervient sur fond de crise diplomatique entre le Qatar et ses voisins du Golfe.

Le Qatar avait signé en 2014 une lettre d'intention pour 22 hélicoptères militaires européens NH90.

Le montant du contrat est supérieur à 3 milliards de dollars, selon une source proche du dossier. Au total, il va acquérir 16 appareils en version TTH (transport tactique) et 12 en version NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Dans le cadre du contrat, le Qatar recevra en plus 16 hélicoptères légers monomoteurs H125 d'Airbus Helicopters prévus pour l'entraînement de l'armée de l'air du Qatar, précise le groupe européen.

Les seize hélicoptères TTH seront assemblés sur le site d'Airbus Helicopters à Marignane, a indiqué le ministère.

Conçu pour répondre aux besoins de l'Otan, le NH90 est un appareil biturbine de 11 tonnes, qui peut voler à près de 300 km/h et a été commandé à 543 exemplaires, Qatar inclus.

Cette commande tombe à point nommé pour donner de l'air à Airbus Helicopters dont les résultats en 2017 se sont soldés par une baisse des livraisons et des commandes. 350 NH90 ont été livrés pour l'heure à 20 clients dans treize pays annonce Airbus.

Pour Airbus Helicopters (62,5% de NHI) et ses partenaires Leonardo (32%), maître d'oeuvre du contrat, et le néerlandais Fokker (5,5%), c'est une très bonne nouvelle car il y avait des années que le NH90 n'avait pas été exporté.

Dernières nouvelles