L'épidémie s'étend avec 913 cas depuis novembre — Rougeole

Image d'illustration

Image d'illustration Lucy Nicholson Reuters

Sauf que la rougeole ne s'est pas limitée à cette belle région...

Dans ce contexte, Santé publique France publie un point de situation et rappelle que la vaccination est le seul moyen de se protéger contre la rougeole.

L'épidémie de rougeole qui touche la France depuis quelques mois ne faiblit pas, bien au contraire.

Après avoir diminué entre 2012 et 2016, le nombre de cas de rougeole augmente de manière importante depuis novembre 2017.

Selon l'ARS (agence régionale de santé): " en Nouvelle-Aquitaine la couverture vaccinale contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) 2 doses chez les enfants de 2 ans reste insuffisante avec une couverture vaccinale inférieure à 80 % dans la majorité des départements (quand l'OMS recommande 95%). La très nette augmentation du nombre de cas depuis novembre 2017 en Nouvelle-Aquitaine se prolonge en 2018, avec la survenue de plusieurs foyers épidémiques dans cette région ainsi que dans d'autres régions françaises.

Ils préconisent pour les enfants, adolescents et adultes nés depuis 1980 n'ayant pas été vaccinés contre la rougeole ou n'ayant reçu qu'une dose au lieu de deux, de se faire vacciner.

Les maladies de l'enfance peuvent entraîner des complications graves.

La généralisation de la vaccination contre la rougeole a pour objectif l'élimination de la maladie. Si l'ensemble des enfants et des jeunes adultes était vacciné, on pourrait espérer faire disparaitre ces maladies.

De nos jours, la rougeole contamine environ 2 500 personnes chaque année. On est certes très loin des 15 000 cas connus en 2011; mais l'année 2018 commence à peine.

Dernières nouvelles