" "Pécresse exige que " le service minimum soit respecté " — SNCF

En tête de la grogne contre le pacte budgétaire proposé par l’Etat aux régions le président des Hauts de France Xavier Bertrand et celle qui préside la région Ile-de-France Valérie Pécresse

Grève à la SNCF: «Que le service minimum soit respecté», demande la présidente (LR) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse

Durant les jours de grève, Valérie Pécresse va instaurer un covoiturage gratuit. Valérie Pécresse qui se dit "extrêmement préoccupée par le préavis de grève" a indiqué que le Conseil régional travaillait depuis 15 jours à des alternatives pour éviter la galère à ceux qui auraient besoin de se déplacer durant ces jours de grève. Les principales directions sont: inciter au télétravail et favoriser le covoiturage.

Sur l'antenne de RTL vendredi matin, elle a indiqué que la région qu'elle gère travaille "depuis quinze jours (...) sur des alternatives pour réduire la galère des voyageurs pendant les jours de grève".

" Les jours de grève, l'Ile-de-France instaurera le covoiturage gratuit, avec huit partenaires, huit sociétés de covoiturage qui vous transporteront gratuitement". Ça commence le 22 mars " et lancé lance " un appel à la solidarité citoyenne ".

"Vous vous inscrivez sur la plateforme partenaire pour devenir conducteur et vous serez remboursé sur la base de 10 centimes (d'euro) du kilomètre", a expliqué Valérie Pécresse.

Valérie Pécresse a insisté pour que, durant cette grève annoncée à partir du 3 avril, la SNCF propose aux voyageurs une information de qualité mais aussi que le service minimum soit respecté. Nous avons fait voter une loi sur le service minimum (en 2007, NDLR). Elle demande qu'il y ait un train sur trois, y compris aux heures de pointe. La présidente de la Région a lancé un appel pour avoir des conducteurs.

" Il faut accepter aujourd'hui de se réformer, de se remettre en cause pour rendre un meilleur service. La concurrence arrive, il faut que la SNCF soit prête ".

Sur la méthode gouvernementale, " il faut aller vite ". "Il me semble qu'avec une telle majorité le gouvernement pourrait prendre le temps du débat parlementaire".

"Alors que l'intersyndicale CGT-Unsa-Sud-CFDT de la SNCF a annoncé jeudi une grève sur le rythme de " deux jours sur cinq ", à partir du mardi 3 avril pour protester contre la réforme en cours de l'entreprise, la présidente (Les Républicains) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse demande que le service minimum soit " respecté " à la SNCF.

Dernières nouvelles