Une priorité pour l'Afrique selon Ali Bongo — Energie solaire

Alliance Solaire Internationale : qu'attendre de la visite de Macron en Inde ?

Sommet de l'Alliance solaire internationale en Inde

À la veille de la signature de l'accord entre l'ASI et la BAD, le Burkina Faso avait signé et ratifié l'accord-cadre de l'ASI. Nous devons promouvoir une énergie alternative saine et durable en tirant les bénéfices d'une ressource incommensurable: "le soleil ", a affirmé le chef de l'Etat burkinabè, qui a pris part à New Delhi au 1er Sommet de l'ASI, une coalition oeuvrant pour la promotion du solaire dans les pays en développement, apprend-on mardi auprès de la direction de la communication de la Présidence burkinabè.

La dizaine de chefs d'Etat présents lors de ce sommet ont décidé de concert de " lever tous les obstacles et changer d'échelle pour un développement conséquent de l'énergie solaire ".

Le Burkina Faso a intégré officiellement la grande famille de recherche en énergies solaires.

L'électricité reste encore inaccessible à la majorité de la population.

Par ailleurs, lors de son séjour à New Delhi, le chef de l'Etat Burkinabè s'est entretenu avec le Premier ministre indien, Narendra Modi pour développer les projets de coopération dans le domaine du solaire et d'autres secteurs, indique la même source, relevant que le Burkina Faso souhaite collaborer avec la République de l'Inde pour réaliser deux autres centrales solaires de 50 mégawatts chacune. Dans ce sens, le président Kaboré a annoncé avoir discuté avec Nana Akufo-Addo, son homologue ghanéen, en marge du sommet de l'ASI.

Avec des conséquences dévastatrices sur l'économie, l'insuffisance énergétique freine l'évolution du pays.

"Nous avons dit que si au niveau de l'Asi nous mettons ensemble nos moyens financiers et nos intelligences, nous pourrons faire en sorte que le secteur soit un véritable vecteur de transformation économique et sociale de notre pays, tout en luttant contre les changements climatiques qui sont aujourd'hui un fléau important au niveau mondial dont les répercussions se sentent au niveau national", a-t-il poursuivi. "Car, vos investissements c contribueront au développement de mon pays et permettront ainsi d'améliorer les conditions de vie des Gabonaises et des Gabonais", a déclaré le Président Ali Bongo Ondimba.

Dernières nouvelles