Alassane Plea va reverser 1% de son salaire à un fonds caritatif

Alassane Pléa le 28 septembre 2017 lors du match de Ligue Europa opposant Nice à Vitesse Arnhem

Alassane Pléa le 28 septembre 2017 lors du match de Ligue Europa opposant Nice à Vitesse Arnhem

A l'image de Juan Mata, Alassane Pléa a choisi de reverser 1% de son salaire à des œuvres caritatives, a-t-il annoncé au journal Le Monde. Auteur de 10 buts en Ligue 1 depuis l'entame de l'exercice en cours, dont 4 sur le seul match disputé à Guingamp lors de la 29e levée, Alassane Pléa se positionne donc comme un pionnier en la matière sur le championnat de France élite.

"C'est une grande fierté pour nous. Au-delà de l'aspect financier qui n'est pas négligeable, l'implication d'Alassane valide ainsi toutes nos actions citoyennes auxquelles sont d'ailleurs associés salariés, supporters et partenaires". "Cela fait du bien d'offrir un moment heureux à des personnes en difficulté". Tu te dis: "Parfois je me plains pour un rien alors que j'ai tout. J'ai un toit, je mange bien, je gagne beaucoup d'argent.' Ça te met des claques et ça te fait revenir à réalité".

Le poulain de Lucien Favre a expliqué vouloir suivre l'exemple de l'attaquant de Manchester United, Juan Mata, qui a mis en place l'été dernier le fonds collectif "Common Goals". Selon les informations de Le Monde, ce sont 14 000 euros qui vont sortir de la poche de l'ancien Lyonnais pour aider les actions citoyennes du club niçois "autour de l'enfance et de la proximité avec les plus démunis ".Cette initiative, la première pour un footballeur français, fait écho au programme lancé par Juan Mata, il y a quelques mois. Fin février, l'initiative avait attiré 34 footballeurs et footballeuses, dont plusieurs de renoms, parmi lesquels Hummels, Chiellini mais aussi le Japonais Shinji Kagawa (Borussia Dortmund), le Danois Kasper Schmeichel (Leicester), les Américaines Alex Morgan et Megan Rapinoe, ainsi que le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin.

Dernières nouvelles