Des médias lancent leur propre système de comptage — Manifestations

Manifestations : un nouveau système de comptage adopté par les médias

Pour la première fois, les médias vont compter les manifestants

Est-ce la fin du grand écart et de la guerre des chiffres entre les syndicats et la police lors des manifestations?

Le collectif de médias - parmi lesquels France Bleu, France Inter, franceinfo, France Culture, l'AFP, Europe1, RMC, BFMTV, CNews, France 2, Mediapart, Le Figaro, Le Parisien, Libération, La Croix et la presse régionale et départementale représentée par l'Union de la presse en région (UPREG) - s'est associé au cabinet d'études spécialisé dans le comptage du public, Occurrence.

Concrètement, à chaque point de comptage, deux capteurs vidéo situés à huit mètres du sol envoient les images du cortège à un ordinateur, dont le programme informatique décompte chaque participant franchissant, dans le sens de la manif, une ligne virtuelle. Les trottoirs seront pris en compte. Parallèlement, plusieurs microcomptages humains sont réalisés, afin de croiser et éventuellement redresser les données fournies par l'ordinateur.

Testé lors d'une manifestation parisienne le 16 novembre contre la politique "libérale" d'Emmanuel Macron, Occurrence avait comptabilisé 8.250 manifestants. La manifestation est filmée pendant 20 à 30 secondes à différents intervalles et différentes "intensités". Les fonctionnaires chargés du comptage ont une formation de six mois et sont équipés d'un compteur manuel. Une vérification peut être effectuée le lendemain avec un visionnage de l'ensemble des vidéosurveillances. Le cabinet avait comptabilisé 8 250 manifestants.

Dernières nouvelles