Lens. La plainte contre trois joueurs pour "violences" classée sans suite

Lors du match entre Lens et Troyes le 7 février

Football : la plainte d'un élu des Patriotes contre trois joueurs lensois classée sans suite

Accusés de "violences physiques et verbales" par Guillaume Kaznowski, conseiller régional des Patriotes dans les Hauts-de-France, Abdellah Zoubir, Abdelrafik Gérard et Souleymane Diarra ont été mis hors de cause ce mardi.

Cette plainte a été classée sans suite par le parquet.

Par contre, le parquet de Béthune envisage toujours des poursuites à l'encontre de l'élu des Patriotes qui, selon les trois joueurs Sang et Or et plusieurs témoins, auraient proféré des insultes à caractère raciste envers les trois joueurs.

Pour rappel, ce dernier avait porté plainte contre les 3 joueurs du RC Lens suite à la défaite du Racing face à Bourg-en-Bresse, le 12 mars dernier (0-1, 29e journée de Ligue 2). Mais, selon le parquet, "ces violences dénoncées par le plaignant ne sont absolument pas établies". "L'un des joueurs a mis sa main devant l'écran du téléphone du plaignant qui refusait d'arrêter de filmer", a relaté le parquet avant de poursuivre: "Les témoins indiquent que l'élu n'a pas perdu connaissance contrairement à ce qu'il indique". "Face à ces propos à connotation raciste, le parquet envisage des poursuites".

Dernières nouvelles