Tollé après la mort d'une migrante enceinte refoulée

Des migrants attendent d'être secourus par l'ONG Proactiva Open Arms en Méditerranée à 12 milles de la Libye le 4 octobre 2016

Des migrants attendent d'être secourus par l'ONG Proactiva Open Arms en Méditerranée à 12 milles de la Libye le 4 octobre

Sa tentative de s'installer en France s'est soldée par un complet désastre pour Beauty, migrante nigériane de 31 ans qui vivait avec son mari près de Naples. Mais le couple va se retrouver bloqué à la frontière par des gendarmes français au niveau du col de l'Échelle (Hautes-Alpes). Une information judiciaire a été ouverte en Italie suite à la mort de la migrante. Alors qu'on lui a diagnostiqué un lymphome, la jeune femme décide d'aller finir sa grossesse chez sa sœur qui vit en France. Alors qu'elle était enceinte de six mois et qu'elle peinait à respirer à cause du lymphome, les gendarmes l'ont juste déposée en pleine nuit devant la gare de Bardonnecchia, selon Rainbow4Africa.

"Les autorités françaises semblent avoir oublié l'humanité".

Des agents de la police armés se sont en effet introduits à l'improviste dans le hall d'entrée du consulat pour arrêter un homme qui avait échappé à un contrôle, ont rapporté plusieurs médias italiens, précisant que les fonctionnaires du consulat auraient tenté de bloquer l'entrée de la police dans le bâtiment qui, selon les accords internationaux, équivaut à un territoire étranger.

Hospitalisée à Rivoli puis à Turin, Beauty n'a survécu que quelques semaines.

Son bébé Israël, né le 15 mars à 29 semaines de grossesse, pesait alors 700 grammes.

Dernières nouvelles